Scientific direction Development of key enabling technologies
Transfer of knowledge to industry

Programme de stages

Stage de M2 : Apprentissage par renforcement d'une tâche effectuée par un humain - DGDO H/F

DPLOIRE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Nantes

Grand Ouest

4-6 mois

7890

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurent.dolle@cea.fr

Dans le cadre de ses projets de ressourcement technologique, CEA Tech Pays de la Loire (basé à Bouguenais près de Nantes) propose un stage en M2 recherche portant sur l’apprentissage par démonstration : L’apprentissage par démonstration consiste à permettre à un agent (ex. un robot) d’apprendre une tâche par l’observation d’un autre agent (ex. un humain) réalisant cette même tâche. Les méthodes d’apprentissage par renforcement sont souvent utilisées dans ce cadre afin d’améliorer la capacité du robot à réaliser une tâche dans de nouvelles situations, mais elles nécessitent de définir une fonction de récompense qui renforcera les actions permettant d’atteindre l’objectif. Au cours du stage, l'étudiant implémentera une méthode d’apprentissage par renforcement pour une tâche de « pick and place » simulée, en prenant soin de définir une fonction de récompense adaptée. Ces travaux pourront déboucher sur une thèse portant sur la mise au point de méthode d’apprentissage par renforcement inverse permettant d’apprendre automatiquement la fonction de récompense. Si vous êtes intéressé merci d'envoyer votre CV à l'adresse suivante: laurent.dolle@cea.fr

Chargé de mission - Programmes internationaux et innovation H/F

DOIC

Valorisation promotion gestion information - Valorisation promotion gestion information

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7884

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : hermine.vincent@cea.fr

Le projet de recherche PIRE REACT, cofinancé par la National Science Foundation (USA) et l’Agence Nationale de la Recherche, mené par University of Pennsylvania et le campus GIANT, vise à développer des revêtements actifs pour l’habitat d’urgence. Les stagiaires GIIP (GIANT International Internship Programme) de UPenn participeront fin juillet 2019 à un atelier de créativité visant à proposer de nouveaux usages dans le cadre de la ville du futur intégrant ces matériaux. Afin de préparer cet atelier, le stagiaire réalisera une étude comprenant : Un benchmark des innovations liées à la production d’énergie autonome et l’approvisionnement en eau, pressenties pour la ville du futur. Cette dernière inclut les nouveaux modes d’habitat permis par les développements technologiques actuels, mais aussi des formes d’habitat informel ou précaires. Des rencontres et interviews d’acteurs concernés par la ville du futur (urbanistes, architectes et designers, sociologues, technologues …), afin de comprendre ses enjeux et de les relier à de possibles besoins technologiques liés aux solutions développées par le projet de recherche REACT. Formalisation d’un rendu d’étude synthétique permettant aux participants du workshop d’appréhender rapidement la problématique (format à définir : posters, vidéos…). Cela leur permettra de se poser les bonnes questions en vue de la production d’un prototype (ou maquette d’aspect) répondant à des besoins réels. Participation et soutien logistique au workshop de créativité et prototypage rapide (productions de supports et outils de réflexion pour le workshop, planning du workshop Le stagiaire sera en contact avec des spécialistes de projets d’innovation (notamment design) et de l’habitat/urbanisme. Il bénéficiera d’une grande liberté d’initiative et de facilités matérielles pour mener son étude, notamment, si l’intérêt le justifie, l’accès à des rapports, séminaires, et la possibilité de rencontrer des personnalités qualifiées. Il sera encouragé à valoriser le résultat de son étude dans différents cadres à définir. Le/ la stagiaire sera également mis à contribution dans la coordination du GIIP. Le GIIP est un dispositif unique de stages de recherche à destination d’étudiants à fort potentiel d’universités partenaires hors Europe (session d’été : MIT, UPenn, UC Berkeley, CMU/Pittsburgh University/UCSB…). Un colloque associé a lieu chaque année et rassemble des chercheurs, agences de financements et représentants des réseaux diplomatiques à Grenoble. Dans ce cadre, il/elle aura à : Préparer l'arrivée des stagiaires et assurer le suivi des dossiers administratifs Assurer le bon déroulement du stage (organisation logistique des séminaires et visites) Coordonner les activités du programme social et culturel Suivre et analyser les résultats du programme et préparer l'édition 2020 Mettre en place un questionnaire d'évaluation du colloque et analyser les retours

Etude de granulation fine H/F

DTBH

Mécanique et thermique - Mécanique et thermique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Mécanique, génie des procédés

7874

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gilles.ratel@cea.fr

Missions : Dans les procédés de gazéification en réacteur à flux entraîné, ou en combustion dans des brûleurs à poudres la ressource biomasse est broyée pour accroître la cinétique de réaction. Du fait de la nature fibreuse des biomasses, ce broyage produit des particules aux formes anisotropes présentant de fortes dispersions sur la taille des particules. La poudre générée présente deux inconvénients majeurs : • Elle est difficile à manipuler, car elle tend à former des voûtes dans les trémies de stockage, ce qui conduit à des bouchages de la chaîne de transport. • La présence de particules fines conduit à accroître fortement les risques d’atmosphère explosive (ATEX), ce qui conduit à des critères plus sévères sur tous les matériels transportant la poudre. Pour s’affranchir de ces problèmes, une voie suivie par le CEA consiste à granuler finement les particules, afin de former des particules rondes de tailles plus importantes (produit semblable à une semoule) et dont la résistance mécanique est faible. L’écoulement est ainsi favorisé sans que la cinétique de gazéification ne soit affectée. Ce procédé, protégé par un brevet, a montré son potentiel à partir de poudre de bois sur des réacteurs de gazéification à petite échelle. Cependant un travail reste à faire pour industrialiser le procédé. Le but du stage est d’améliorer les méthodes de production à petite échelle, mais aussi d’étudier les possibilités d’extrapolation de la technologie à des échelles industrielles et de réaliser des évaluations technico-économiques de sa viabilité. Le stage comportera : • Une première étape de recherche bibliographique sur la fabrication de semoules et les paramètres influençant les caractéristiques de cette préparation. • Une partie d’étude des liants et de leur possibilité de mise en œuvre sur des déchets agricoles et du bois. Cette partie comportera des essais de fabrication à petite échelle et de caractérisations des propriétés des poudres produites. • Une partie de recherche bibliographique et d’étude théorique sur les machines permettant de fabriquer ces semoules à l’échelle industrielle. • Des évaluations technico-économiques afin de valider l’intérêt de cette préparation. La caractérisation des poudres sera réalisée dans les locaux du CEA avec des appareils de caractérisation dédiés, de même que les études technico-économiques, utilisant des logiciels à la disposition du CEA. Suivant les recherches bibliographiques sur la transposition à des échelles industrielles, des essais pourraient être réalisés chez des industriels. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : Gilles.Ratel@cea.fr

Stagiaire conception système de capteur autonome H/F

DOIC

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7869

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : CharlesElie.GOUJON@cea.fr

Le stage se déroulera entre le « MiniLab », le « FabLab » et les laboratoires du CEA Tech concerné par le sujet du stage. Le « MiniLab » est un laboratoire transdisciplinaire permettant la réalisation de différentes expérimentations (électronique, mécanique, …). C’est un lieu dédié à l’implémentation et l’expérimentation des solutions innovantes. Le « FabLab » est un espace de prototypage, il met à disposition un ensemble de machines pour la réalisation de prototypes (découpe laser, imprimante 3D, … ) Le domaine des objets développés par le laboratoire est très varié, allant des nouvelles énergies, aux technologies de la santé en passant par les nouveaux matériaux. L’action de ce laboratoire s’inscrit dans la valorisation de briques technologiques issues des travaux de recherche par la conception de systèmes permettant de mettre en œuvre ces briques dans une/des applications données. Le profil recherché devra être capable de faire le lien entre les chercheurs de CEA Tech et les idées d’innovation technologique. Pour cela il/elle sera amené(e) à animer le projet de développement en mélangeant conception mécanique & électronique en lien avec des designers et chercheurs. Il/elle sera amené(e) à faire de la conception mécatronique dans le but d’intégrer les différentes briques qu’il/elle pourra manipuler. Il/elle sera le lien permettant de réaliser un objet avec un usage défini à partir d’une brique technologique. Pour cela il/elle devra co-concevoir avec le laboratoire en charge du développement du cœur technologique. Les étapes de conception passeront par de l’interfaçage, du prototypage rapide puis de la conception pour fabrication. Dans le cadre du stage, le/la candidat(e) travaillera sur la conception d’un système permettant de réaliser un capteur autonome alimenté par un panneau photovoltaïque organique. Le/la candidat(e) mettra en œuvre une première architecture électronique et implémentera le reste de la chaine (réception des données, mise en forme, visualisation des données, utilisation d’un cloud open source pour la mise à disposition des données). Le stage sera découpé suivant les phases suivantes : Concevoir une électronique pour recevoir des données sans fil   Concevoir une interface PC de visualisation des données Concevoir un mini banc de test (système de contrôle de l’intensité lumineuse)Permettant de caractériser les performances du système Conception d’objets intégrant les briques électroniques développées précédemment dans un facteur de forme spécifique Concevoir une passerelle vers un cloud Concevoir un capteur d’humidité à partir d’un matériau développé par le CEA Les projets étant variés, la compétence mécatronique sera nécessaire afin de pouvoir comprendre les différents principes physiques mis en jeux lors des échanges avec les chercheurs. Cette compétence sera aussi utile dans des phases amont de projet, afin de faire le lien entre une idée / un concept d’innovation et sa réalisation technologique.

Caracterisation d'un capteur colorimetrique H/F

DTBS

Santé - Santé

Grenoble

Rhône-Alpes

2-4 mois

Bac +2

7859

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : rodrigue.rousier@cea.fr

Dans le cadre de ces activités le laboratoire développe un capteur colorimétrique pour la détection de gaz toxique. Ce capteur est composé d’une source lumineuse d’un capteur optique et d’un substrat actif. Le substrat actif est sensible à certains gaz toxiques, cette sensibilité se traduit par un changement de couleur que l’on cherche à détecter. L’objectif du stagiaire sera de caractériser le capteur colorimétrique et d’évaluer les limites du dispositif. Le stagiaire devra étudier les performances du système en fonction des différents éléments tels que la source lumineuse, la configuration géométrique du montage le capteur, et le substrat.  Il devra notamment évaluer la sensibilité du dispositif colorimétrique.

Stage-Etude et simulation de systèmes d'imagerie THz en milieux diffusants H/F

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

BAC+4/+5

7849

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jerome.meilhan@cea.fr

L'utilisation des technologies émergentes exploitant le rayonnement terahertz (THz) dans le domaine de l'imagerie intéresse de plus en plus les industriels. De part ses propriétés de propagation dans les milieux non métalliques ou non polaires, le THz permet de répondre aux besoins de détection dans les applications de contrôle non destructif et d'inspection des personnes, ou de vision en conditions environnementales dégradées (DVE). Dans ce cadre, le laboratoire développe des imageurs à bases de µ-bolomètres à antennes dont les performances sont à l'état de l'art mondial et intégrés au sein d'une caméra commerciale (https://www.i2s.fr/fr/produit/tzcam) à destination de ces nouveaux marchés. Afin de concevoir ces systèmes d'imagerie, il est nécessaire de disposer d'outils de dimensionnements permettant de prédire les performances et d'évaluer leurs capacités à répondre aux besoins exprimés par les industriels. Dans le cas de la DVE, la présence de particules (brouillard, poussières, ...) rend difficile ces estimations du fait des effets de diffusions qui sont à ce jour mal pris en compte dans la gamme spectrale THz. L'objectif de ce stage sera d'initier l'étude de l'impact de la diffusion simple et multiple au travers de milieux diffusants granulaires dans des cas d'usages préalablement identifiés et après validation expérimentale d'enrichir les modèles existants afin d'établir un bilan radiométrique. Durant le stage, le candidat aura à disposition un système de spectroscopie THz dans le domaine temporel (TDS), qui permettra de valider expérimentalement les phénomènes de diffusion par des particules (sphériques/non-sphériques) pour des milieux optiquement peu denses. Sur la base des méthodes d'extraction d'indices existantes il développera un algorithme incluant ces effets de diffusion et permettant de remonter à l'indice connu de diffuseurs granulaires noyés dans des matrices polymères. Durant cette phase, le candidat bénéficiera de l'expertise du Département d'Optique Techniques Associées de l'ONERA qui participera à l'encadrement scientifique de ce stage. A l'issue de cette validation, les codes de diffusions développés seront mis en œuvre dans des scenarii applicatifs de manière à estimer le système optique et les performances capteurs requis pour répondre à ces applications. Pour candidater, merci d'envoyer directement votre CV + LM à jerome.meilhan@cea.fr

274 Results found (Page 2 of 46)
first   previous  1 - 2 - 3 - 4 - 5  next   last

Voir toutes nos offres