Scientific direction Development of key enabling technologies
Transfer of knowledge to industry

Programme de stages

Electronique - Electricité >> Traitement du signal
4 proposition(s).

Amélioration des performances des méthodes de post-traitement pour la détection des défauts non francs.

DACLE/SCCI/LFIC

Electronique - Electricité - Traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3370224

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : wafa.benhassen@cea.fr

Le CEA LIST étudie des méthodes de diagnostic embarqué de réseaux de câbles visant à concevoir et développer des systèmes de détection et localisation de défauts en utilisant la réflectométrie. L'idée principale est d'injecter un signal sonde dans le câble sous test. Ensuite, une partie de son énergie est renvoyée vers le point d'injection s'il rencontre une discontinuité d'impédance. Enfin, l'analyse de la partie réfléchie, basée sur un réflectogramme temporel, permet de détecter, localiser et caractériser le défaut. Dans le diagnostic filaire par réflectométrie, la détection et la localisation des défauts non francs présentent un enjeu majeur puisque ces derniers sont caractérisés par des réflexions de très faible amplitude qui sont parfois non observables à l'œil nu. Dans ce contexte, plusieurs méthodes de post-traitement ont été proposées au sein du CEA LIST et ont montré leur efficacité à améliorer la détection des défauts non francs grâce à l'amplification de la signature du défaut non franc. Cependant, une perte de performance de ces méthodes peut avoir lieu suite à la présence d'un problème de couplage (désadaptation à l'entrée du câble), la présence de plusieurs imperfections intrinsèques au câble ou même la présence d'un bruit important, etc. Dans ce cas, on se trouve face à un réflectogramme post-traité présentant plusieurs pics d'amplitudes plus ou moins similaires, ce qui peut créer une ambiguïté de prise de décision sur la localisation du défaut non franc et générer ainsi de fausses alarmes. L'objectif de ce stage est d'apporter de la robustesse aux différents algorithmes développés afin de garantir d'une part une meilleure détection et localisation d'un ou plusieurs défauts dans le câble même dans le cadre d'un milieu bruité et d'autre part une portabilité de ces algorithmes sur d'autres configurations sans perte de performances. Ces travaux s'inscrivent dans les activités de recherche et développement sur la fiabilisation des systèmes embarqués du CEA LIST. Le candidat intégrera une équipe expérimentée de chercheurs, ingénieurs et doctorants travaillant sur différents projets centrés autour du diagnostic de défauts dans les câbles et dans des secteurs tels que l'automobile, l'aéronautique ou l'énergie.

Recherche de techniques innovantes pour la réflectométrie sans contact et des moyens de calibration associés

DACLE/SSCI/LFIC

Electronique - Electricité - Traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3369357

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : josy.cohen@cea.fr

Les réseaux de câbles, vecteurs d'alimentation et de signaux entre systèmes, prennent aujourd'hui une grande importance dans de nombreux domaines d'application. Dans les transports, et particulièrement les transports aériens, le harnais est considéré comme un système critique, soumis à des contraintes pouvant créer des défauts qui peuvent eux-mêmes entraîner des accidents très graves.Des moyens de diagnostic, pour la maintenance ou le suivi de l'état des lignes, sont indispensables. Les meilleures méthodes sont actuellement basées sur la réflectométrie. De nombreuses solutions existent sur le marché pour effectuer ces mesures, mais elles demeurent peu intuitives, spécifiques, onéreuses et peu embarquables. Afin d'être le moins intrusif possible et pouvoir diagnostiquer des systèmes en toutes conditions, le CEA-LIST cherche à créer de la rupture technologique en proposant une solution novatrice pour effectuer une mesure de réflectométrie sans connexion ohmique avec les câbles.Un tel type de couplage n'échappent pas à des défauts d'adaptation d'impédance, détériorent les réflectogrammes qui se trouvent entachés de « pics » parasites. Pour palier ce problème, une solution bien connue dans le monde des hyperfréquences consiste en la calibration du dispositif, de manière comparable à ce que l'on fait dans un analyseur de réseau vectoriel. Les objectifs du stage seront donc :- faire une recherches bibliographiques en rapport avec le sujet- familiarisation avec les méthodes de réflectométrie notamment la NDR (Noise Domain Reflectrometry) - étude de la faisabilité d'un couplage sans contact pour l'injection et l'écoute

Interpolation de signaux pour la simulation rapide d’échos ultrasonores

LIST/DISC/LSMA

Electronique - Electricité - Traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3361184

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.dorval@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un institut de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. Dans le domaine du Contrôle Non Destructif (CND), les thématiques de recherche au CEA LIST sont principalement la simulation et le traitement des données, et la conception d'instrumentations et de capteurs innovants. Les études portent sur les techniques ultrasonores, électromagnétiques (courant de Foucault) et rayon X. Dans ce cadre, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au sein du département DISC.Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de travaux portant sur la modélisation de contrôle par ultrasons. Les approches semi-analytiques proposées dans CIVA reposent sur le calcul d'intégrales à la surface des défauts. Dans ces certains cas, les quantités à intégrer sont des signaux. Ces signaux peuvent être vus comme des fonctions de transfert entre les capteurs et les défauts. Ils doivent être connus pour un ensemble de points de la surface du défaut, chaque point demandant aujourd'hui un nouveau calcul de propagation ultrasonore, potentiellement coûteux en temps. Il serait donc être intéressant de disposer d'outils permettant d'interpoler les signaux obtenus en plusieurs points du défaut pour obtenir les signaux en de nouveaux points de manière rapide. Cela pourrait permettre de limiter le nombre de calculs de propagation nécessaire et donc de réduire les temps de calcul.Ce stage portera sur l'étude, l'implémentation, et le test de méthodes d'interpolation de signaux. Une étude bibliographie des méthodes existantes, notamment dans le domaine de la sismologie, sera tout d'abord réalisée. Les méthodes prometteuses seront ensuite implémentées et testées pour des signaux générés lors de calculs CIVA. Une ou plusieurs méthodes seront finalement intégrées aux algorithmes de CIVA dans une version de développement afin d'évaluer les gains possibles en temps de calcul. L'utilisation de l'interpolation pour raffiner les maillages de manière adaptative pourra également être envisagée.L'étudiant intégrera l'équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la simulation ultrasonore. Il devra avoir des connaissances en mathématiques, traitement du signal et en programmation (C++ et/ou Matlab), ainsi qu'un fort intérêt pour la modélisation de phénomènes physiques. Ce stage a une durée de 6 mois. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute variable selon le niveau de classification de sa formation. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

Interpolation de signaux pour la simulation rapide d’échos ultrasonores

LIST/DISC/LSMA

Electronique - Electricité - Traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3358208

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.dorval@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un institut de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. Dans le domaine du Contrôle Non Destructif (CND), les thématiques de recherche au CEA LIST sont principalement la simulation et le traitement des données, et la conception d'instrumentations et de capteurs innovants. Les études portent sur les techniques ultrasonores, électromagnétiques (courant de Foucault) et rayon X. Dans ce cadre, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au sein du département DISC.Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de travaux portant sur la modélisation de contrôle par ultrasons. Les approches semi-analytiques proposées dans CIVA reposent sur le calcul d'intégrales à la surface des défauts. Dans ces certains cas, les quantités à intégrer sont des signaux. Ces signaux peuvent être vus comme des fonctions de transfert entre les capteurs et les défauts. Ils doivent être connus pour un ensemble de points de la surface du défaut, chaque point demandant aujourd'hui un nouveau calcul de propagation ultrasonore, potentiellement coûteux en temps. Il serait donc être intéressant de disposer d'outils permettant d'interpoler les signaux obtenus en plusieurs points du défaut pour obtenir les signaux en de nouveaux points de manière rapide. Cela pourrait permettre de limiter le nombre de calculs de propagation nécessaire et donc de réduire les temps de calcul.Ce stage portera sur l'étude, l'implémentation, et le test de méthodes d'interpolation de signaux. Une étude bibliographie des méthodes existantes, notamment dans le domaine de la sismologie, sera tout d'abord réalisée. Les méthodes prometteuses seront ensuite implémentées et testées pour des signaux générés lors de calculs CIVA. Une ou plusieurs méthodes seront finalement intégrées aux algorithmes de CIVA dans une version de développement afin d'évaluer les gains possibles en temps de calcul. L'utilisation de l'interpolation pour raffiner les maillages de manière adaptative pourra également être envisagée.L'étudiant intégrera l'équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la simulation ultrasonore. Il devra avoir des connaissances en mathématiques, traitement du signal et en programmation (C++ et/ou Matlab), ainsi qu'un fort intérêt pour la modélisation de phénomènes physiques. Ce stage a une durée de 6 mois. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute variable selon le niveau de classification de sa formation. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

Voir toutes nos offres